Les dix ans de D3P

 

 

Les actions de D3P

 

L'association D3P, Défense et Promotion du Patrimoine Paysan, est née, il y a 10 ans, constituée d'un groupe de femmes et d'hommes issus du milieu agricole ou/et soucieux de sa sauvegarde et de sa transmission.

L'association D3P oriente ses actions autour de 3 grands axes que sont la préservation du foncier agricole, la promotion des techniques et l'organisation de manifestations.

 

Préserver le foncier agricole

- Défendre les terres agricoles et les préserver de la pression foncière en participant aux commissions PLU, SCOT et enquêtes publiques mais aussi la formation FNE, France Nature environnement.

- Accompagner les jeunes agriculteurs et les orienter

- Maintenir la biodiversité et la qualité des milieux naturels et favoriser la découverte de nouveaux producteurs locaux.

 

Promouvoir des techniques

Utilisation du paillage pour limiter l'arrosage et les mauvaises herbes tout en respectant l'environnement.

L’introduction ou le maintien des auxiliaires du jardin est propice à la limitation de pullulation des ravageurs des cultures.

Comment lutter sans pesticides contre le campagnol provençal.

 

Organiser des manifestations

- La fête de la biodiversité.

- les conférences et les expositions comme par exemple, sur les moyens de chasser les rongeurs d'un jardin en bio (avec l'intervention d'un naturaliste)

- les tables rondes et les rencontres avec les producteurs de légumes pour échanger sur leurs difficultés, leurs créativités et aussi l'entraide

- la présentation du TAFTA, qui suscite de nombreuses interrogations

- les interventions dans les écoles, sous une thématique différente chaque année, s'adressent aux élèves de 6 à 11 ans afin de sensibiliser les enfants à la biodiversité à travers la plantation, la dégustation de fruits et de légumes mais aussi d'ateliers ludiques. Des ateliers (conception de bougies, de boules de graines, dégustation de miels ou encore de purées de légumineuses) ont également permis aux enfants de découvrir l'immense richesse de cette biodiversité qui nous entoure.

- les visites de lieux atypiques comme la minoterie de Saint-Saturnin Les Avignon ou les exploitations d’agriculteurs en vue de découvrir de nouvelles techniques (agroforesterie, permaculture,...)

- le troc de plantes avec l'Association des Jardins Familiaux Thorois est un moment privilégié et convivial pour acquérir de nouvelles connaissances autour du jardin.

Abeilles et autres

insectes pollinisateurs

 

Les intervenants

 

Pierre Bitoun : ingénieur d'études à l'INRA, auteur du livre "Le sacrifice des paysans, une catastrophe sociale et anthropologique". Ce sociologue est l’auteur de très nombreux ouvrages sur l’environnement, la politique, la littérature rurale, l’histoire et l’agriculture. Engagé et investi, il a réalisé une série de travaux sur les consommateurs-citoyens de l’AMAP, association pour le maintien de l’agriculture paysanne.”Le sacrifice des paysans, une catastrophe sociale et anthropologique” co-écrit avec Yves Dupont offre une analyse historique et sociale de la désertification des campagnes.

 

Laurent Thérond : agriculteur vigneron en biodynamie à Ménerbes, porte parole de la confédération paysanne.

 

Nicolas Borde : agriculteur en agroforesterie en agriculture biologique de la “ferme des possibles”

 

Hugues Mouret : directeur de l'Association Naturaliste Arthropologia, créée en 2001 investie dans la sensibilisation de la protection de la nature à travers des actions concrètes comme la plantation de haies, le nettoyage de mare, l’étude des insectes ou encore la conception de l’exposition Urbanbees.

 

Yves Le conte : directeur de recherche de l'unité "Abeille et environnement" à l'INRA d'Avignon, après une thèse sur les interactions abeille-varroa, il développe des programmes de recherche sur la communication chimique, sur les mécanismes, l’évolution et les perturbations des régulations sociales des colonies chez les abeilles. Il se consacre, à présent, à la compréhension des phénomènes responsables du déclin des abeilles.

 

Danièle Larcena : géographe à l’Ecole des Hautes Etudes en sciences sociales, fondatrice de “Pierre sèche en Vaucluse”.

 

Claire Villemant : chercheuse au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris et responsable de la collection d’Hyménoptères (guêpes, abeilles et fourmis). Elle a dirigé plusieurs projets de recherche sur le frelon asiatique. Elle a publié de nombreux articles scientifiques et présenté de nombreuses conférences sur cette espèce.

 

François Moreau : administrateur du SNA, Syndicat National d'Apiculture, et président de la Société Régionale d'Apiculture des Bouches du Rhône.