Le BRF (Bois Raméal Fragmenté)

 

Il y a une dizaine d'année, les jardiniers découvraient le BRF ( Bois Raméaux Fragmentés )  déclenchant un engouement passionné. Les pionniers du BRF défendaient chacun leur méthode.

 

Source d'humus forestier il allait revivifier les terrains les plus ingrats, les rendre fertiles et productifs.

Qu'en est-il?

 

Quels sont les points communs dans la pratique?

 

Le BRF  appliqué sur le sol en paillage 5 cm, permet une meilleure rétention de l'eau dans le sol jusqu'à 15 cm de profondeur et permet de tenir 15 jours sans arroser.

 

Le BRF entraîne, sous le couvert, une amélioration d'un sol ingrat en quatre à cinq ans, et l'augmentation des auxiliaires: vers de terre,  carabes,  myriapodes, araignées.

 

Quel est le rendement?

 

Sur ce point, les résultats sont très mitigés, allant de la baisse de rendement jusqu'à 50% à une stabilité de celui ci, et très contrastés suivant les régions, les types de sol.

 

Quelles en sont les raisons?

 

Le BRF n'est pas un meilleur paillage ou amendement qu'un autre mulch: paille, tonte, feuilles sèches.

 

Le BRF contient de la lignine et de la cellulose que seuls les champignons peuvent décomposer. Or, ceux ci ont besoin de chaleur et d'humidité pour se développer, des conditions difficiles à atteindre dans certaines régions qui connaissent huit mois et plus de sécheresse par an. Dans ce cas, le BRF n'aura qu'un rôle de rétention d'eau.

 

 

Les sols réagissent différemment à l'apport de matière organique.

 

Les terrains compactés, argileux, hydromorphes la décomposent mal. Les terrains oxydés seront améliorés par cet l'apport.

 

L'efficacité du BRF dépend également de la vie du sol au moment de son application et donc d'un temps d'attente en années différent pour obtenir un résultat.

 

Comment appliquer le BRF pour un résultat optimum?

  broyer des rameaux d'un diamètre inférieur à 7 cm et les épandre frais

  a éviter totalement sur les sols compactes

  ne pas les incorporer au sol ou les mélanger à de la fumure

  ne pas hésiter à les mêler à des herbacés ( tonte, foin...) qui se décomposeront plus vite.

 

 

 

 

A savoir:

"  Le BRF, vous connaissez? " Jacky Dupéty   ed :  Terran 2010 www jardinonssolvivant.fr

 

" Les bois raméaux fragmentés: de l'arbre au sol "  Elea Asselineau  Gilles Doménech   editions du Rouergue 2007